Sur l’air des lampions…

Ses yeux émeraudes et sa chevelure de lionne noire, elle a parfois le regard farouche qui en moi fait mouche.

« Elle me connait » comme Paul Faure le poète, aurait dit qu’on se connaît après un corps à corps mais non elle me tend sa joue…

Et pour la cerise de sa bouche, des queues !

Quand je lui esquisse de possibles départs

pour Cythère en charter,

 » oh pas très loin, on sera revenus demain ! »,

Elle me dit qu’elle a pas son passe corps.

Son quoi ?

Je ne sais pas. Un truc antique pour passer les portiques…

Puis profitant de mon effarement, moi qui maquille parfois un peu la réalité comme un rituel nuptial, elle me dit sur l’air des lampions qu’elle préfère les plaisirs solitaires !!!

Sans croire que c’est arrivé, je suis quand même tenté de lui demander : « avec qui ?!?!’

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s