L’incurie des béotiens est manifeste…

L’incurie ne nous menace plus, nous sommes curieux.

Béotiens, nous le sommes en des domaines ignorés mais pas pour La Boétie, ni Du Bellay, ni Ronsard, ni Villon, ni Eluard, ni Aragon, ni Daumal, ni Desnos, ni Char, ni Dimey, ni Prévert nous les consultons.

Cet acte poétique pris à la légère par cette modernité satisfaite d’elle -même, prétentieuse du haut de son progrès, d’une indifférence de glace,

Cet acte poétique nous conduira tout en haut de la montagne du tigre ! C’est notre stratégie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s