Meurtrière

La double peine que l’homme s’inflige

À ne jamais s’en prendre au nerf de la guerre :

Meurtrière !

Mais toujours se vouloir blanc bleu

Agenouillés en pénitence sous le joug d’un Dieu !

Hommes de bonne volonté,

Vivez, riez d’eux, combattez ces frileux,

Et partout où vous vous rencontrez

D’un sourire apaisé, vous vous reconnaissez.

(Socialistes scientifiques

Ou démocrates littéraires…)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s