Les idées au logis

Je jouais dans un orchestre,

Je jouais tout à l’oreille

Mes complices étaient différents

Bossaient leurs instruments,

Le solfège, les transpositions,

N’avaient nul secret pour eux.

Ils solfiaient et j’étais la vipère.

On riait beaucoup

mais le soir avec femme et enfant

Ils rentraient leurs idées au logis

Moi je cherchais encore

un peuple musicien

Et des lendemains qui chantent…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s