Toi

Tu te dis pessimiste

et nous promets

l’Apocalypse.

Mais je vois ton sourire

comme une promesse d’amour

Et te voir m’emplit d’espoir

et je me souviens me réveiller

avec ton souvenir de la veille

Comme une tendre étreinte

Toi tout autour de moi comme une fée

tu es un feu de joie qui ne s’éteint jamais.

Tableau : Maximilien Luce

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s