L’iguane et le cheval

Un iguane à la poitrine sensuelle

Kaléidoscope de crème solaire

Traces de queue jurassique

sur le sable et sous le soleil

Cherchant nonchalamment

Une proie dénudée exactement

reluisante d’onguents multicolores

Qui lui donnerait la dent !

Un cheval bai en congés payés

Avait installé sa rabanne dans les dunes

Mais gardait ses mules au pied et son chapeau de paille

Le sable fin et cette chaleur n’étaient pas sa tasse de thé.

Il n’était heureux qu’en plein vent

Galopant à marée basse sur ses plages du nord.

Là devant ces étales de chair visqueuse et parfaitement immobile,

Il était mal à l’aise…

Lui était complètement vegan

Et l’autre un peu varan,

Le cheval était fait pour la fuite

L’iguane pour la couenne

Lorsque l’équidé vit l’oeil du reptile

Il ne perdit pas son sang froid et lui dit :

« Ni vous ni moi n’y arriverons !

Vous rampez un peu trop à leur goût

Et moi, on me tient pour hautain ! »

Je vous offre un cocktail ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s