La bête

La bête est placide

La bête est fourbue

La bête est perfide

Et couarde à la chasse,

C’est une forme de ruse.

La bête est cruelle,

La bête est sensuelle

Quand elle se vautre

Sur tous les sables chauds

De ses déserts antiques.

Mais quand l’homme se lève,

Elle regagne son trou.

Éviter les dompteurs

Est l’atavique précepte.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s