Green river

Rivière d’émeraude,

Tu nous tends tes bras

Pour nous porter nageurs intrépides

Venus cueillir ta fraîcheur

De jouvence sous les ombrages,

Quand le soleil nous assomme

De ses forges dont on dit

que c’est l’homme et ses aciers trempés

qui a mis le feu aux poudres…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s