Déni

Tu as cherché

Tu t’es perdu

Honni des forêts

Profondes et fraîches

L’esprit farouche de l’amour

T’a laissé à la lisière en te disant :

« Va seigneur de ta pesanteur terrestre

Errer seul ta vie durant

Parmi les corps désespérés »

Tu as cherché

Tu t’es perdu.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s