À la brune…

« À la brune »,

Augure moins de noirceur

À l’obscurité tombante,

Qu' »entre chien et loup »…

Et quand le jour ici descend,

Ailleurs, déjà il se lève,

Il n’y aurait donc jamais de nuit ?

Et les hommes qui soit-disant

Les préfèrent,

Auraient appelé « la blonde »,

L’aube naissante….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s