Citoyens et poètes

Au loin les beffrois en zinc des mairies

Impressionnent un ciel gris

Qui tendrait vers le noir.

Un piéton à la chevelure argentée

Traverse dans les clous

Et me rappelle depuis qu’il est ici

Le pacte séculaire et antédiluvien

Que pour vivre entre eux,

Chaque jour signent les hommes.

Sous ces chartes, ces lois, ces décrets,

Et arrêtés divers, peuvent sans heurt,

Les artistes continuer à jouir

de la liberté de créer

Et repousser ses limites.

Ainsi ma République a elle aussi

Deux seins proéminents :

La raison et l’imagination.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s