Dans le train…

Vieux pays de grisaille

De pierres usées et de rouille

Dans ton paysage

Par la fenêtre, j’irai cacher ma ruine

Un jeune africain incrédule

Garde son soleil au coeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s