Ma main est un oiseau.

Tu prêches la solitude

D’un revers de main,

La mienne t’est ouverte,

Pour le frôlement,

l’effleurement,

La caresse, l’envol.

Elle ne prend que ce qu’on lui tend.

Ma main est une aile,

Ma main est un oiseau.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s