En roulant…

Des trouées bleues

Dans la grisaille

Mon pouls battait

Sous mon pouce.

Où que je tourne

Dans chaque rue,

Sur chaque route,

L’amour avait ton visage.

Raoul Dufy : cycliste sur un pont

(Encre de Chine)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s