Train de nuit

Tous feux éteints

Le corps inerte

Repose-t’il ?

« Oreiller, dis-le moi ! »

Labyrinthes du sommeil

Rêve ou cauchemar ?

Quelle direction ?

Infini voyage,

Mystère …

Dans ce train au départ,

Sur le quai des questions,

Les silhouettes féminines

Dessinent leurs ombres diurnes

Qui m’apaisent en disant :

« l’amour est à la nuit ».

2 commentaires sur “Train de nuit

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s