Danse mais fluide…

Bas résille ou en dentelles

Ou bien noirs, ou bien pastels

Prises dans les mailles de leurs filets

Leurs guitares gigotent et foxtrotent

Poissons luisants sous les spots

Des pèches libidineuses

On se frotte à leurs écailles

On écarquille les yeux,

La tension est palpable

On a les mains moites

Sur l’arc bandé de Cupidon !

Danser préfigure l’amour,

Et ce rituel sensuel

leur donne des ailes

à elles…les fait rêver à ravir

Alors,

On aurait tort de se noyer

Parce qu’on ne sait pas bien danser

Ou que ce soir, on est mal sapé

Dans la sempiternelle bière,

Et arrondir les angles de l’urgence

De l’instant dans l’amer,

en jouant

Les distraits, les distants,

Avec ce sourire plus niais qu’amusé

Et pas du tout amusant,

Quand parfois naïf rime avec canif,

Qui une fois de plus donnera raison

À cet adage des bars, des bouges

Des boîtes et des boxons :

« Qui ne va pas à la chasse

Perdra la face »

Et encore pire !

manquera de classe…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s