En train de vivre

Les rails d’acier

Et le vif argent de leur vitesse

S’entrecroisent comme des serpents

Ou tes cuisses…

Je les fixe à mon rêve arrêté.

Pourtant, bannir l’attente,

Vivre chaque instant

de ce rythme trépidant

Est notre seul titre de transport…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s