Des lions et des hommes

Quand le Rastaman entrait dans l’eau

Sa légende veut que ses dreadlocks effraient plus les requins que le kraken lui-même…

Il était fils spirituel du Négus,

petit lion autant famélique que redoutable

qui vainquit le Duce en 1934.

Poids mouche contre poids lourd

Victoire par KO à la septième reprise…

Un autre sur son île au blason léonin
ne se rendrait même pas sous les bombes
qui ne le feraient pas courir.

Il n’aimait pas le sport.

Je suis fils d’un homme né sous le signe du lion,

du tigre pour les chinois,

chef des  » panthères noires »

dans sa cour d’école, rue St-Louis en l’île,

et qui un jour qu’il ne se souvenait plus d’un vers à réciter

put dire :

« L’amour est plus fort que la mort! »

Ce qui à dix ans, fit de lui un homme.

Plus tard, il rencontrera la femme,

ma mère qui me lut tout petit :

« Le lion » de Joseph Kessel,

« la chèvre de Monsieur Seguin » aussi…

(Info : Si vous partez en vacances en Ardèche, visitez la grotte Chauvet et vous y verrez une exposition : « Des lions et des hommes » avec pour thème la symbolique des félins pour l’homme de l’âge de pierre…car le lion vivait jusque dans nos latitudes à cette époque…)

4 commentaires sur “Des lions et des hommes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s