Revenir…

Parce que c’était septembre,

Et que tout t’y conviait,

Tu as remonté la rue

Vers ce lieu séculaire

Où amour et ivresse

Nous allions trouver

Comme l’éternel retour.

Seule assise rêvant,

Réminiscences et avenir

Mêlés

dans une nostalgie

D’ombrages …

J’ai appris ton passage.

J’étais parti me perdre

Mon pays était là.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s