Normales de saison…

Les normales de saison

Ne feront jamais la grève,

Elles avancent tête baissée,

Et aiguisent la bise,

De leur résignation têtue.

J’en ai froid dans le dos !

Mais quand je vois tes épaules nues

Qui ondulent dans la révolte noire,

Dans ta soif de désir et d’ivresse,

L’amour s’incarne en toi.

Sous un soleil d’hiver,

J’en oublie pour un temps,

les « normales de saison ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s